Monts d’Arrée, 2009-2010.

« Les Monts d’Arrée, massif montagneux ancien de la Bretagne, dont des milliers d’hectares de végétation sont partis en fumée dans les années quatre-vingt, sans doute à cause d’exercices militaires, sont, depuis les années soixante, le site de la centrale nucléaire de Brennilis, obsolète avant l’heure et dont le démantèlement fait question. Avec Les Monts d’Arrée, Émilie VIALET pose son regard sur les traces laissées par les hommes sur un paysage : désertification de la lande, contamination radioactive d’un lac, délitement de bâtiments, emprise au sol d’anciennes infrastructures, persistance d’un aménagement devenu inutile, implantation en carré d’arbres d’essence inadaptée – autant de stigmates indélébiles. »
Evelyne Schumm-Braunstein